Yonne Équitable - Site pédagogique - Les Illustrés - Bertrand Lacoste

Le commerce équitableRetour Accueil Yonne équitable

DÉFINITION

Le commerce équitable est un partenariat commercial, basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d'équité dans le commerce international.

Le commerce équitable contribue au développement durable en proposant de meilleures conditions commerciales aux producteurs marginalisés, spécialement dans le Sud, et en sécurisant leurs droits.

« Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine. »

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, 1948, Article 23, alinéa 3

LES OBJECTIFS

Assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires en matière de santé, d'éducation, de logement, de protection sociale...

Garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l'exploitation des enfants, du travail forcé, de l'esclavage...)

Instaurer des relations durables entre partenaires économiques.

Favoriser la préservation de l'environnement.

Proposer aux consommateurs des produits de qualité.

Cette définition et ces objectifs ont été établis par le mouvement international du commerce équitable, représenté par FINE.

LES ENJEUX D’UN COMMERCE ÉQUITABLE

Ces deux dernières décennies, les échanges commerciaux internationaux se sont multipliés aux dépens des pays du Sud, creusant les inégalités entre les hommes et menaçant l'équilibre planétaire.

Les chiffres qui font réfléchir

Le volume du commerce mondial est aujourd'hui 14 fois supérieur à ce qu'il était en 1950 et dans le même temps, la planète a perdu environ 30% de ses richesses naturelles.

1,3 milliards de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté c’est à dire avec moins de 1.05 € par jour et 2,8 milliards de personnes ont moins de 2,1 € pour vivre quotidiennement. (Chiffres de la banque mondiale et ONU).

Les 20% les plus riches de la population du globe se partagent 86% du PIB mondial.

Les habitants des pays les plus pauvres sont aujourd’hui 86 fois moins riches que ceux du continent nord-américain, alors qu’il y a 20 ans ce rapport n’était que de 22.

Dans les pays en développement, plus de 1 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et près de 2,4 milliards sont privés d'une infrastructure sanitaire correcte.

COMMERCE ÉQUITABLE Max Havelaar

LE COMMERCE ÉQUITABLE EN CHIFFRES

Depuis la fin des années 90, la percée du commerce équitable dans l’opinion publique française s’est traduite par des débouchés toujours plus importants pour les producteurs.

Combien de producteurs sont concernés par le commerce équitable labellisé ?

Environ un million et demi de producteurs et travailleurs bénéficient du commerce équitable labellisé Fairtrade / Max Havelaar. Ils sont regroupés au sein de 905 organisations, essentiellement des coopératives. En comptant leurs familles, on estime que cela représente environ 8 millions de personnes bénéficiaires dans les 63 pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie.

Quelle est l’importance du marché du commerce équitable labellisé ?

Dans le monde, les ventes de produits équitables labellisés Fairtrade / Max Havelaar ont totalisé 4,9 milliards d’euros en 2011, soit 12 % de plus qu’en 2010. Ils sont consommés dans 70 pays (Europe, États-Unis, Canada, Australie, Japon, Afrique du Sud…). Des organisations de labellisation existent dans 26 pays.

En France, les ventes de produits équitables labellisés Fairtrade / Max Havelaar représentent 315 millions d’euros en 2011. La croissance est de 4% par rapport à 2010.

Sur le marché français, il existe près de 3 600 produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar, dont 53% sont issus de l’agriculture biologique. Ces produits sont commercialisés en 2011 par 226 entreprises et leur vente bénéficie à quelque 400 organisations de producteurs.

Les produits les plus vendus en France sont le café (41% du total), le coton (14%), le cacao (13%), la banane (8%) et le thé (8%) (Pourcentage exprimés sur le chiffre d’affaires des produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar).

Qui sont les consommateurs ?

Dans le monde, plus de 80 millions de familles consomment des produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar, dont 7,7 millions en France.

En France, le nombre de foyers qui consomment des produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar reste stable : 1 foyer sur 3 a acheté au moins un produit en 2011. En moyenne, ces foyers ont réalisé 4 achats de produits équitables par an et ont dépensé 15,5 euros dans l’année (Kantar, Janvier 2012). Les autres produits sont vendus dans les cafés, hôtels, restaurants ou achetés directement par les entreprises.

Malgré la crise, les consommateurs engagés restent fidèles au commerce équitable et continuent à affirmer leurs valeurs et leurs choix à travers leurs actes d’achat. Les consommateurs de produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar sont majoritairement des Bio-citoyens, sensibles aux questions environnementales et éthiques.

Toutefois, le commerce équitable est de plus en plus à la portée de toutes les catégories de la population.

50% des ventes de produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar se font en grandes surfaces. Les circuits spécialisés, les cafés, les hôtels, les restaurants ou encore la distribution automatique continuent à se développer avec une croissance de 19% en 2011, due notamment à une forte progression de la consommation de tablettes de chocolats, biscuits et confiseries (15%), des boissons chaudes (19%) et des pâtisseries, desserts et glaces (202%).

99% des Français ont déjà entendu parler de commerce équitable. 67% des Français reconnaissent le label Fairtrade / Max Havelaar et 84% lui font confiance pour assurer une meilleure rémunération du travail des petits producteurs des pays du Sud et permettre leur développement (IPSOS, Juillet 2011).

Source : www.maxhavelaarfrance.com

Max Havelaar France

Fairtrade / Max Havelaar est un mouvement international qui regroupe des ONG et des représentants de producteurs. Son but : utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs agricoles de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

Évolution du commerce équitable en France

Nombre de produits labellisés Marques engagées* Chiffre d'affaires** Panier moyen par ménage consommateur Organisations de producteurs bénéficiaires***
2006 1542 149 166 M€ 16,7 € 152
2007 1941 175 210 M€ 17,5 € 168
2008 3015 180 256 M€ 15,8 € 179
2009 3864 206 287 M€ 15 € 246
2010 3977 205 303 M€ 14,9 € 400
2011 3586 226 315 M€ 15,5 € 404

*Chacune proposant un ou plusieurs produits labellisés.

** Correspond au chiffre d’affaires total des produits labellisés vendus par l’ensemble des acteurs commerciaux.

*** Organisations de producteurs certifiés exportant sur le marché français (au total 905 organisations exportent dans le monde sous les conditions du label).

décomposition du prix d'un kilo de banane